Étape 3: Le dos et les jambes

Lorsque vous êtes assis bien droit dans votre fauteuil, c’est-à-dire que vos cuisses forment un angle de 90 degrés, votre torse, votre dos, tout comme votre courbure lombaire, doit être fermement appuyé sur le fauteuil. Si le dossier du fauteuil ne comporte pas de support lombaire, utilisez un coussin ou un appuie-reins.

Si l’inclinaison du dossier est réglable, assurez-vous que vos cuisses et votre torse forment un angle droit lorsque vos pieds reposent sur le sol. Si la tension du dossier est réglable, assurez-vous que le dossier est assez ferme pour soutenir votre dos pendant le travail. Le dossier ne doit basculer que si on appuie fermement dessus.

Vos jambes doivent former un angle droit avec vos cuisses et être placées de sorte que vos genoux soient légèrement plus hauts que vos hanches. Si vos jambes ne forment pas le bon angle avec vos cuisses, cela signifie que votre fauteuil est trop bas. Si vos pieds ne sont pas à plat sur le sol, cela veut dire que votre fauteuil est trop haut. Il est alors peut-être nécessaire d’utiliser un repose-pieds pour pouvoir conserver la bonne position par rapport au clavier. Si vos cuisses collent au plateau de siège, cela signifie que le fauteuil est trop haut. Sur certains fauteuils, on peut régler l’inclinaison de ce plateau, ce qui permet plusieurs positions.

  • Le fauteuil doit être rembourré, muni d’accoudoirs, de roulettes et d’un dossier assez haut, et comporter des réglages de hauteur et de tension.
  • On doit inciter les employés à se lever à l’occasion pendant qu’ils sont occupés au téléphone.