Pourquoi l’ergonomie?

  • Profile2Compléter un programme en ergonomie comporte des coûts très raisonnable. En fait, depuis 5 ans ErgonomicStuff  démontre que 19% des solutions ergonomiques implantés sont sans frais pour les centreprises.  51% des solutions offerts suite à une évaluation ergonomique sont entre 1$ et 500$.   Limité à 17%, les solutions sont retrouvé entre 500$ et 1000$ et seulement 13% des solutions ergonomiques sont facturés à plus de $1000.
  • Les frais en compensation pour les accidents du travail ont augmentés de 59% depuis l’an 2001.   51% des entreprises mentionne leur implication en ergonomie parceque c’est la bonne chose à faire et que 31% des autres appliquent les principles d’un programme pour adhérer à la législation.  33% des entreprises ont implanter un programme en ergonomie et bénéficié d’une augmentation de leur profitabilité, 23% en productivit. Et 26% d’augmentation dans le morale de leurs employés(ées).   99% des évaluations et des accommodations complétés par IHFC en 2002 ont donnés une amélioration significative du niveau de confort ou une réduction des inconforts. 
  • En plus, 72% des entrevues lors des évaluations en 2001, les employés(ées)  ne savaient pas comment ajuster leur fauteuil et trouver un niveau de confort adéquat mais 30% des blessures causées par le travail sont reliés au stress. 
  • Étant donné que les inconforts retrouvés dans les deux poignets sont souvent reliés à un niveau de fer inadéquat ou d’anémie, et que le stress peut causer inconfort physique dans les extrémités supérieures causant malaises aux poignets,  il fut mentionné que 80% des opérations pour troubles de tendonitis n’auraient pas offert d’amélioration n’étant pas la cause du problème mais plutôt une source cognitive ou chimique.
  • Le retour d’un programme en ergonomie est une réduction de l’absentéisme pour maladie de 8.2 to 2.7 % dans une entreprise(AEI, 2002). . Aussi, une augmentation de 36% en productivity fut mentionné en 2002 (IHFCergo).  En plus, avec 12% d’augmentation en efficacité (NB Tourism,1997). Au delà d’une augmentation du niveau de morale et de satisfaction des employés(ées) de 42% dans un Centre d’appels majeur à Toronto,  un programme a démontré un réduction des coûts reliés à la compensation de 94%en trois ans dans un Ministère du Gouvernement Fédéral Canadien.
  • Autres statistiques intéressantes sur le site de SC:
    • Une personne sur trois (Can) 35.6% à 40%  expérience un stress ou un conflit entre le travail et la  maison, ainsi qu’un niveau élévé de dépression ou  comportement dépressif. 
    • 50% des employés(ées) sujets à l’étude, ont vécu un niveau de perception d’un stress avec 26% des employés(ées) qui souffre de “burned out” dans leur  travail. 
    • Les femmes mentionnent plus de difficultés dans la relation travail-maison que les et 35% d’entre elles cause 13.2 de jours d’absences par année par personne. 
    • Un stress élevé cause en moyenne 4.62 visites chez un médecin (12 mois) à un coût moyen de  35$ par visite: Donc, 425.8$ millions de dollars pour traiter les problèmes reliés au stress.  
    • 90% d’augmentation des réclamations en assurances pour des blessures reliés au stress ou au facteurs psychosocial depuis 1998.

 Les petites pauses ou  les “micro-pauses” ont directement été un facteur de l’accroissement de la productivité par 27% (IHFC, 2000).